Quelle place laissez-vous aux surprises ?

Savez-vous attraper au vol les rires, les mettre dans vos poches pour les ressortir les jours de grand très grand bleu à l'âme?

Y a t'il dans vos tiroirs entrouverts des baisers volés, d'autres perdus, et quelques uns si doux que votre peau ne peut s'empêcher de les sentir encore et encore?

Pouvez-vous sauter dans les flaques d'eau ?

Que faites-vous de vos larmes quand elles débordent et ne s'arrêtent qu'une fois la nuit venue et que vos paupières sont si lourdes que leur poids fait mal ?

Chantez-vous un air d'opéra sous la douche ?

Marchez-vous pieds nus pour sentir la terre, la matière ?

Quel air de musique vous fait frissonner au point de sentir les vibrations de la première à la dernière vertèbre?

Quel film vous fera toujours autant plaisir à voir , même si vous le connaissez du bout de la pulpe de vos doigts ?

Y a t'il au fond de vos tiroirs des mots cachés, sous les baisers peut-être bien,  des voeux  perdus de vue et de mémoire, des promesses égarées, des choses "un jour peut-être" ?

Vous laissez-vous envahir par les émotions, pleurez-vous parce que vous ne savez plus comment dire les choses, riez-vous même si les éclats laissent des traces tout autour, prenez-vous vos rêves entre vos mains et vous demandez-vous ce que vous pourriez faire pour les faire vivre au mieux, au moins essayer... ?
Et si les mots et regards des autres ne vous suivent pas, si vous n'entrainez-pas dans votre sillage ceux que vous auriez-voulu emmener, savez-vous dire que certains seront toujours là pour vous ...Et que vous serez-là pour eux...

Si vous pensez que vous n'y arrivez pas,

 

Dites-vous bien que vous avez fait au mieux...

Mais surtout gardez en mémoire que cette vie là ne vaut le coup d'être vécue que parce que vous faites tout pour...

Quitte à vous planter parfois...

C'est la Sardine en émotion extrême qui le dit

 

dans un jardin

Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c'est son génie.


S'il n'y a pas d'émotion, s'il n'y a pas un choc, si on ne réagit pas à la sensibilité, on ne doit pas prendre de photo.

C'est la photo qui nous prend....

Henri Cartier Bresson