Je prends mes marques ailleurs, tourne une page, puis une autre, et d'autres encore...
La dernière qui m'a troublée est encore bien difficile à accepter, clôre ce petit bout là mais si intense de ma vie semble bien difficile, quant à l'oublier certainement pas...

Il est donc utile démarrer ces pages, avec mes mots et d'autres images sur d'autres pages, et comme la Sardine s'en est allée, c'est ici,que vous pourrez vous promener avec moi, découvrir mes lectures, pleurer ou rire avec moi dans les salles obscures, être émus mille fois à mes coups de coeur, vous lêcher les babines à quelques recettes testées...Et approuvées...

blog

Le contenu ne change pas, mon émotion reste intacte, entière, toujours...

Pas de précipitaion, aucun article encore, tout d'abord parce qu'il est tard, que demain démarre cette formation, que je vais me lever tôt... Et que mon émotion ayant été éprouvée, j'ai encore un peu de retard

et de travail sur le recul à prendre.

 

Cet adieu là n'est pas définitif,

On se retrouve ailleurs,
avec les yeux plus grands encore

****************

" J'ai observé que d'ordinaire, on se dit " au revoir" quand on espère bien qu'on ne se reverra jamais,

tandis qu'en général on se revoit volontiers quand on s'est dit " adieu"

Sacha Guitry