Qu'est-ce que c'est que ça la résilience me suis-je dit après être tombée sur un article... Ca n'est pas un gros mot, encore moins une maladie, au contraire, c'est bon, c'est signe que la force est en vous, en celui ou celle qui en est doté(e) et qui fait tout pour la développer, l'utiliser...
Alors c'est quoi exactement ?

En physique, la résilience c'est l'aptitude qu'à un corps à résiter aux presssions et retrouver sa structure du départ.

En psychologie c'est la capacité d'un être à se relever, à aller de l'avant et ce malgré les mauvais coups du sort même, et surtout les plus violents ( un article particulièrement bien écrit ici )

C'est l'art de rebondir ...

HSE2
Mais qu'en est-il quand vous faites partie de ce qu'on appelle les hypersensibles émotionnels ?

Allons bon, c'est quoi ça encore ? La non plus ça n'est pas une maladie mais bien une carte donnée à la naissance, un état, un tempérament qu'on reçoit comme un cadeau et que l'on considère comme tel une fois que l'on sait comment s'en servir.
Environ 15 % de la population ferait partie de ces HSE ( hypersensibles émotionnels), ces personnes là sont touchées par tout ce qui les entoure, les bruits, les lumières, les odeurs arrivent de façon beaucoup plus prononcée que chez tout un chacun, la peau est souvent sensible, la réaction aux médicaments, aux mots, aux images...Tout semble mutiplié, décuplé...

HSE1

Chez les HSE c'est l'hémisphère droit du cerveau qui bosse, qui dirige les opérations, pas étonnant alors que l'on trouve nombre d'artistes... Leur capacité à éprouver de l'empathie en fait des amis de choix et bien qu'ils ou elles soient bien souvent incapables de s'extérioriser, de se trouver la moindre "signifiance" ils possèdent les facultés pour le faire d'une façon ou d'une autre ( peinture, musique, écriture, danse, psychologie, théatre... l'art généralement est leur façon de s'exprimer)

 

Ils, elles ont la possibilité de retenir des choses pas forcément perçues par les gens dits "  normaux", ce qui a pour effet d'encombrer parfois, souvent leur vie de tous les jours.

Ils se sentent rejetés, inutiles, incompris, sont souvent en manque de confiance en eux, pour peu qu'ils aient été trahis ou pas soulevés à l'âge des fous-rires et leur vision du monde et d'eux mêmes est aussi plate qu'une feuille A3 ...

Chez l'HSE le doute est permanent, "il" est généralement sensible à la douleur, a besoin de se retirer du monde extérieur, de solitude, d'échapper aux stimulations... petit éventail d'explications et exemples que la psychothérapeute  Elaine N. Aron décrit dans son livre " Ces gens qui ont peur d'avoir peur... Mieux comprendre l'hypersensibilité"... Elle y explique aussi que cette sensibilité apporte de biens beaux avantages comme celui de ressentir, d'être très à l'écoute, de sentir les subtilités d'une situation, d'un lieu, d'un moment...

HSE5

Savoir que l'on est de ses "trop sensibles" est une révalation finalement, un fabuleux cadeau même si au départ la sensation d'être à part perturbe...

Seulement des mots sont mis sur des maux, et des pas peuvent être faits pour savoir en tirer profit...

Un travail supplémentaire quand les doutes envahissent à nouveau...

Elaine N. Aron explique aussi que pour éviter de perturber l'entourage, il est nécessaire d'expliquer ce que l'on est, cette différence qui rend si troublé(e), qui amène à des réactions extrêmes...

Il m'est nécessaire alors d'avancer avec tout ce que ça implique de négatif et de positif...

HSE4
Quant à cette force qui a mis le trouble chez certaines personnes autour de moi et que j'ai dû utiliser pour rebondir face à quelques bouleversements, je l'ai certainement puisée de cette sensibilité que j'apprends à utiliser au mieux depuis peu, je ne crois pas être dans la résilience totale... Il y a encore du travail pour pouvoir enfin être sereine, pour ne pas que me sentir en équilibre, pour accepter les changements et en créer d'autres au goût de miel et d'épices.

Dixit la Sardine

 HSE3

"La nature prouve qu'elle nous veut du bien puisqu'en nous donnant des larmes elle nous donne le meilleur : la sensibilité"

Juvénal