Pour mon deuxième cours de poterie ce sont de nouveaux gestes que j'ai appris...

J'ai mis des images sur des mots que je connaissais pour les avoir lus, entendus, prononcés... Il y a eu de l'engobe au pinceau, de l'engobe par trempage, des objets dont je ne sais pas encore ce qu'ils deviendront qui se sont affinés, pas si mal finalement pour des premières pièces montées au tour...

De nouvelles rencontres aussi, des partages de sensations et le plaisir de sentir que je commence à me coudre à cette nouvelle région, à ma nouvelle vie qui n'est encore qu'une ébauche...

Il faudra être patiente avant de voir le résultat des premières cuissons...

Et pour voir mon coeur se sentir chez lui et non pas décousu

J'aime la découverte à la sortie du four...  L'objet que nos mains et notre coeur ont bien voulu façonner se montre tel qu'il a toujours voulu être, et c'est la couleur qu'on y met qui le révèle.

Car ce sont les matières qui choisissent de devenir, d'être...

La première couleur je l'ai voulu mêlée, j'ai laissé le pinceau parler avec le bleu, le vert, l'ombre ... Comme la terre vue d'en haut...

 

Bol azur

La pièce doit sécher, puis passer à la cuisson, elle restera dans un four pas moins de 24 heures, un jour et une nuit,

la fin d'un monde, pour enfin s'ouvrir au nouveau...

C'est la sardine qui le dit...

**********

" Il existe deux choses qui empêchent une personne de réaliser ses rêves : Croire qu'ils sont irréalisables, ou bien, quand la roue du destin tourne à l'improviste, les voir se changer en possible au moment où on s'y attend le moins"

Paulo Coelho ( Le démon et mademoiselle Prym)