Après réflexion, la Sardine reste encore un peu ici,  les projets et envies ne se feront pas en un mois, pas même en deux, l'autre blog se monte un peu trop doucement mais les choses avancent...


En attendant que le renouveau éclate au grand jour et à la mystérieuse nuit, voilà quelques mots trouvés sur la toile.

Et de sages images...

De quoi mettre du rose aux joues...

Une ôde à la femme, à la nature, à la sensualité...

**********

 

L'arbre 

P1050304

 

Je me suis dévêtue pour monter à un arbre ; mes cuisses nues embrassaient l’écorce lisse et humide ; mes sandales marchaient sur les branches.
 

jupon

Tout en haut, mais encore sous les feuilles et à l’ombre de la chaleur, je me suis mise à cheval sur une fourche écartée en balançant mes pieds dans le vide.
 mosaique de rouge

Il avait plu. Des gouttes d’eau tombaient et coulaient sur ma peau. Mes mains étaient tachées de mousse, et mes orteils étaient rouges, à cause des fleurs écrasées.
 P1050158

Je sentais le bel arbre vivre quand le vent passait au travers ; alors je serrais mes jambes davantage et j’appliquais mes lèvres ouvertes sur la nuque chevelue d’un rameau

Pierre Louÿs...