Le blog se prépare a subir des transformations, quelques changements, à rouler sur une autre voie...

Des projets en tête à peaufiner parce que les mains le demandent, le porte monnaie aussi faut pas se leurrer, mais surtout l'envie de partager, d'ouvrir ses ailes colorées à vos yeux.
Les jours passés n'ont pas été simples, mais il y a eu de belles rencontres, des amitiés révélées, d'autres confirmées, des heures sous les rayons du soleil, parfois un arc en ciel, des larmes torrentielles aussi qui coulaient et déferlent encore parfois comme les ruisseaux à la fonte des neige, puis à nouveau des pépiements d'oiseaux, des fous-rires, les commissures adoucies, la nuque protégée, la main débusquée.

compoLa terre en vie

en pleursP1060859

 

La sardine ne part pas, elle se transforme, fera la part qu'elle espère et veut belle aux mots et aux images, ailleurs, ( un indice : elle sera "sage comme...") mais aussi à des créations qui semblent se bousculer en tête, et là c'est bien sur les Ailes de la Sardine que ça se passera... Il faut encore un peu de temps pour savoir par quoi commencer.

 

Par ailleurs les choses avancent, l'appartement commence à me resembler, une réunion pour ce qui sera mon travail prioritaire est prévue cette semaine, un autre rv afin d'obtenir ce qui me fera passer de l'état de "plus que limite en fin de mois" à " on va pouvoir acheter le vélo d'occaz, une vraie cuisinière pour faire de bons petits plats, aller manger un couscous, se faire des plaisirs joyeux et ambitieux loin d'être honéreux et prétencieux, " même si ce à quoi j'ai droit me prend aux tripes et met du blues depuis 48 heures ici et là..

C'est la Sardine qui le dit

Roulottes Cristal

Les larmes du passé fécondent l'avenir

Alfred de Musset